WWW.SPOT-BOURSE.COM

   
   
   

WWW.SPOT-BOURSE.COM

Pseudo:

Mot de passe:

Devenir membre

 

ANALYSES

Prime Conseil
Analyses Techniques 
Analyses Astrologiques  
Recommandations
Fiches

 

ACTUALITÉ

Avis Pro
News Sociétés
Agenda 
Synthèse
Flash 
 

AT MEMBRES

Indices
Valeurs 
Poster 
 

COTATIONS

Cours
Graphiques
Indices
 

DÉBUTER

Fiches Guide
Lexique
Livres
Brokers
 

COMMUNAUTÉ

Forums
Mini Messages
Profils
Dernières visites
Connectés
 
MEMBRES
Paramètres
Deconnexion
 
SERVICES
Lettre Spot
Partenariats
 

PRATIQUE

Sonneries, logos
Météo
Petites Annonces
Annuaire Tel
Horoscope
Itineraires
Infos Trafic
Bonnes Affaires
Annuaire financier
 
Chambre d'Hôtes
 

 

 
CAC 40 : Entre deux fenêtres... :
[Pro] posté à 10/04/2003 par MG

‘Le marché se trouve dans une configuration fragile et semble former un départ baissier. Il ne reste plus qu’à clôturer sous 2863 et les espoirs de hausse n’auront plus rien sur quoi s’appuyer.’

Les nouvelles du front n’ont jamais été aussi bonnes pour la coalition militaire américano-britannique et les commentateurs sont trop heureux de pouvoir y relier la moindre flambée boursière.

Mais pour qui pratique l’analyse technique, le graphique du CAC permet un sain retour à la réalité.

Tant que la fenêtre haussière ouverte lundi à 2863 points n’aura pas été invalidée, il sera possible d’échafauder des hypothèses d’évolution optimistes pour le marché.

Cependant, aucune n’est aussi ‘propre’ techniquement que le scénario de baisse que je suis et c’est pourquoi il est dangereux de se laisser séduire par les sirènes haussières.

Les trois ombres hautes que vient de former le marché sont autant de signes indiquant que la pression baissière est forte.

Pourtant, les acheteurs sont là, comme en témoignent les volumes de ces trois dernières séances.

Les investisseurs soucieux de se débarrasser de leurs titres après la belle hausse vécue depuis un mois sont plus nombreux.

Cette présence des acheteurs, les retardataires qui n’ont pas vraiment cru au début du rebond et qui maintenant se laissent embobiner par les nouvelles ‘favorables’ en provenance du front est importante.

Car ce sont eux qui auront la tâche peu glorieuse d’accumuler les titres au moment où les risque apparents disparaissent, pour ensuite paniquer lorsqu’ils se rendront compte de leur erreur, vendre avec pertes et fracas et, en définitive, alimenter la baisse.

La personnalité des bougies est un élément crucial de l’analyse et l’apparition de petites bougies avec des ombres importantes dans des volumes élevés sur un sommet sont toujours un signe baissier.

Lorsque la bataille fait rage, la volatilité intraday se renforce et nous assistons effectivement à quelques mouvements particulièrement violents en cours de journée.

Notons que ces derniers interviennent sans déclencheur particulier, mais sur des niveaux techniques significatifs.

Hier, le CAC a ouvert très précisément sur la fenêtre formée lundi et la flambée de fin de séance s’est arrêtée très précisément sous la fenêtre baissière - toujours valide – qui a été ouverte le 4 février à 2941 points.

Entre ces deux fenêtres, l’incertitude est totale diront les plus indécis, trop heureux de trouver un échappatoire.
Ce n’est pas tout à fait exact.

En effet, les volumes élevés constatés ces trois derniers jours ne sont généralement pas considérés comme le signe d’une consolidation en cours, mais plutôt – tout comme l’étoile filante apparue lundi et les ombres hautes de ces trois dernières séances – l’indice d’une distribution.

Après un mois de hausse en deux phases, dont la seconde a été plus faible que la première, une distribution serait mortelle pour les positions acheteuses.

Comment peut-on dire que le second mouvement de hausse a été plus faible que le premier ? Très simplement, il n’en a mesuré que 62 % et il a conduit à la formation d’une divergence baissière sur l’oscillateur Stochastique.

Actuellement, le risque d’être acheteur ne mérite pas d’être pris. Car même en cas de nouvel assaut haussier, le potentiel de gain doit être apprécié dans ce contexte d’affaiblissement, alors même qu’un risque de krach est élevé.

L’observation des micro-mouvements du CAC permettent de déceler une opportunité d’intervenir à la vente.

En effet, en intraday, le CAC vient de former ce qui est vraisemblablement une première impulsion baissière (en terme Elliottiste), suivie d’une correction de 62 % de cette première baisse.

La suite immédiate pourrait donc constituer le mouvement central de la baisse attendue à court terme.

Elle confirmerait également tout ce qui a été vu ci-dessus, en invalidant la fenêtre haussière ouverte lundi, sans équivoque.

Seule une évolution supérieure à 2941 points me forcerait à revoir mon analyse de la situation et à réévaluer les options que j’ai choisies.

Michel Grollemund - ChandeliersJaponais.com

Des Fiches Techniques, des Leçons gratuites sur les Chandeliers Japonais et des analyses valeurs sont disponibles sur le site de notre partenaire

http://www.chandeliersjaponais.com


Vous souhaitez réagir à cette Analyse Technique ? Cliquez ici !




 

Merci de votre participation
 
  Spot-Bourse.com © 

Votre Spot-Bourse: 

Vous appréciez Spot-Bourse.com:

Pour nous contacter: 

 
Avertissement légal Suggérer ce site à un ami Contact

Conseils boursiers avec TradingSat.com