Pièces d'or protégées par une parapluie rouge

Placement d’argent en 2021 : les Français cherchent la sécurité

L’année 2020 a été une année très particulière, une année où les Français n’ont pas pu dépenser leur argent dans des loisirs, des restaurants, des voyages… Leur choix fut donc d’épargner. 130 milliards d’euros, voilà le montant supplémentaire épargné par les Français en 2020, si on compare avec l’année 2019. 2021 est une année qui commence avec beaucoup d’appréhension et un peu d’espoir. Le monde va-t-il un jour sortir de cette crise sanitaire ? En attendant, la population française préfère jouer la sécurité et réaliser des placements peu risqués.

Prioriser la sécurité en 2021, en choisissant l’assurance-vie

Les risques n’étant pas à l’honneur cette année, l’assurance-vie reste le placement préféré des Français. Premier moyen d’épargne en France, un contrat d’assurance vie peut se décliner de trois manières : l’assurance en cas de vie, l’assurance en cas de décès et un contrat mixte vie et décès. La différence ?  L’assurance-vie va garantir un versement d’un capital ou bien d’une rente soit au souscripteur, soit au bénéficiaire désigné dans le contrat. Celle en cas de décès, va, elle, constituer une garantie aux proches de la personne ayant souscrit à l’assurance. En termes de placement, c’est l’assurance en cas de vie qui est priorisé, la personne assurée pouvant elle-même bénéficier du contrat.

Souscrire à un contrat d’assurance permet d’épargner pendant les années d’activités professionnelles afin de bénéficier d’une pension plus tard. Ce placement va permettre de cumuler un capital et par la suite, de profiter d’avantages fiscaux et de taux d’intérêts intéressants.

Pourquoi l’assurance-vie est-elle si appréciée par les Français ? Tout simplement, car il s’agit d’un excellent produit pour rémunérer son épargne et, par la suite, ne pas payer d’impôt sur les intérêts générés par cette épargne. Alors en cette nouvelle année remplie de doutes, il est important pour les foyers de se constituer une épargne solide et de la garder à disposition si besoin. L’engagement n’est pas à la mode en ce moment, seule la sécurité l’est. Cette assurance va offrir un placement sécurisé et offrir un rendement qui peut se montrer très appréciable seulement sur plusieurs années. Espérons que l’économie se relance en 2021 et que les placements à moyen et long terme ne seront plus une source d’angoisse.

Que choisir entre un PEA et une assurance-vie ?

Le Plan d’Épargne en Actions (PEA) et l’assurance-vie sont très souvent comparés. Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients, mais l’assurance-vie ne se limitant pas aux actions peut offrir différentes options et donc plaire au plus grand nombre. Un seul et même contrat peut proposer des fonds euros garantis, des actions et de l’immobilier. Cela permet de diversifier son épargne et de faire fructifier plus rapidement et plus simplement ses économies, mais aussi de se constituer un patrimoine financier tout en continuant de le faire fructifier et de protéger son foyer et ses investissements. Le PEA, quant à lui, permet d’investir en direct en actions européennes. Les gains alors générés sont exonérés d’impôts après cinq ans de détention.

Il est bon à savoir, pour les personnes cherchant certes de la sécurité, mais ayant en parallèle envie de prendre un peu de risques, que ces deux placements peuvent être complémentaires. Le PEA, utilisé pour investir en actions européennes, va venir compléter la sécurité assurée par l’assurance-vie sur le patrimoine.

Se lancer au plus vite et ouvrir une assurance-vie

Se lancer dans cette nouvelle aventure peut faire peur à certaines personnes. De nombreuses idées persistent, pourtant ouvrir une assurance-vie ne devrait pas être aussi stressant. Il est important de savoir que tout le monde peut souscrire à un contrat d’assurance. Non-réservés aux personnes les plus aisées, de nombreux contrats sont accessibles à seulement 100 € pour l’ouverture et il n’y a aucune obligation de verser d’autres sommes d’argent après. De plus, l’argent placé n’est pas placé définitivement, il reste disponible, les retraits d’argents sont possibles à tout moment.

Maintenant que ces quelques points sont éclaircis, il faut choisir son assurance. La première étape consiste à choisir entre une gestion libre et une gestion pilotée. La gestion libre permet de définir soi-même son allocation fonds euros / unités de compte. Celle pilotée va dépendre tout simplement de la personne qui pilote. Le courtier peut opter pour une gestion agressive, défensive, offensive… Dans tous les cas, il prend la gestion en main et c’est à lui de définir l’allocation fonds euros / unités de compte. Une fois cette décision prise, il faut comparer les différentes options d’assurances-vie et choisir celle qui correspond au mieux à son profil. Puis, la dernière étape : faire vivre ou bien laisser vivre son assurance. Il n’y aucune obligation de versement suite à l’ouverture, l’épargnant est libre de remplir son enveloppe avec différents produits financiers (fonds euros et unités de compte) ou non.