Banque gratuite : Comment choisir facilement ?

Les établissements financiers gratuits proposent de nombreux services mais ceux-ci sont dans la plupart des cas assez limités. C’est pourquoi choisir la meilleure offre possible est primordiale pour faire des économies et avoir les meilleurs services.  Dans cet article, vous allez voir tout ce qui concerne les banques gratuites pour faciliter votre choix sur le long terme.

Choix d’une banque gratuite : quelles sont vos exigences et vos envies ?

De plus en plus de banques offrant des services gratuits font leur apparition. Avant de faire votre choix, il est très important de bien connaître vos exigences et vos envies par rapport aux services bancaires proposés.

Bien que certains établissements financiers proposent des services gratuits mais qui sont assez limités, d’autres offrent des services complets mais payants. Identifier le type de compte que vous voulez ouvrir sera un atout pour vous, car cela vous permettra de  faire plus facilement un choix.

Choisir un établissement financier traditionnel ou en ligne ?

La meilleure façon de choisir entre une banque physique et une banque en ligne est de les comparer à votre situation personnelle et professionnelle.  Il vous faut aussi prendre en compte vos futurs projets, ainsi que vos préférences en tant qu’usager. Sachez qu’avec l’avancée des technologies, les banques physiques traditionnelles offrent aujourd’hui des services à distance en ligne.

Il est même possible de se connecter à votre banque grâce à votre smartphone. Si le choix est encore difficile, il est aussi possible de choisir la multibancarisation, qui consiste à utiliser un établissement financier physique et en ligne en même temps.

Évaluer les éventuels pièges pour mieux choisir sa banque gratuite

Les banques gratuites permettent de faire des économies sur les frais bancaires. Avant de vous lancer, prenez le temps de bien étudier vos choix et de voir les offres proposées par chaque banque. Leur rapport qualité-prix peut varier. Pensez également à vérifier les critères exigés par chaque banque.

Certaines banques demandent un montant minimal pour faire un dépôt d’argent et cela pourrait avoir un impact sur votre choix.  Toutes les informations sont accessibles sur les conditions posées par la banque, c’est pourquoi vous devez bien vous renseigner avant de vous lancer.

Pourquoi choisir une banque gratuite et non une banque payante ?

Bien que toutes les banques ne soient pas identiques, certaines se démarquent des autres par leurs services performants et moins chers, voire gratuits, comme l’obtention d’un compte courant ou d’une assurance vie. Ces types de banque vous proposent une facilité d’utilisation de cartes bancaires pour des paiements ou des dépôts sans frais.

Bien qu’en général, les banques taxent les mouvements d’argent sur votre compte, ces établissements financiers gratuits vous permettront de faire des économies sur les frais bancaires, ce qui n’est pas négligeable quand vos revenus sont modestes.

Choisissez la banque la plus proche de vous pour faire des économies

Choisir une banque proche de votre maison offre de nombreux avantages. C’est beaucoup plus pratique : même si une banque est gratuite, vous économiserez du temps et de l’argent en allant vers votre banque pour récupérer un chèque, par exemple.

Des exemples de banques gratuites pour faciliter votre choix

Les banques gratuites sont, dans la majorité des cas, des banques en ligne. Pour vous permettre de choisir facilement, voici quelques exemples :

La banque Fortuneo

Fortuneo est une banque partenaire du Crédit Mutuel Arkéa. Cette banque propose des services complets pour une banque gratuite. Elle vous permettra d’avoir un Livret d’épargne et une assurance vie. Cette banque peut aussi vous fournir un crédit immobilier  avec un taux non négociable.

La banque Boursorama

La banque Boursorama a une multitude de services gratuits, mais ce qui la démarque des autres banques est qu’elle est faite pour tout type de clients. Filiale de la compagnie Société Générale, elle offre l’opportunité d’avoir un compte courant avec une carte Gold International haut de gamme.

Choisir sa banque gratuite selon les options de sécurité proposées

Une sécurité optimale pour accéder à votre compte est une nécessité, surtout dans le cas où vous prévoyez de choisir une banque offrant des services en ligne. Une banque proposant une double sécurité est alors appropriée pour vous.

Ce type de sécurité vous permet d’avoir un code par sms ou par mail lorsque vous effectuez des déplacements d’argent ou pour valider un paiement par exemple. Dans le cas où vous choisissez une banque en ligne, priorisez les banques qui utilisent des sites web sécurisés. Plus précisément des sites qui possèdent une sécurité https

Auto-entrepreneurs: pourquoi souscrire à une responsabilité civile professionnelle ?

Faire carrière dans le monde entrepreneurial engendre un certain nombre de démarches. Parmi celles-ci, la responsabilité civile professionnelle à laquelle il est important de souscrire. Malheureusement, beaucoup d’entrepreneurs n’en tiennent pas compte. Pourtant, c’est elle qui couvre votre activité. Si pour certaines professions, elle est facultative, il est vivement recommandé d’y souscrire. 

Découvrez l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur l’assurance responsabilité civile professionnelle et les avantages qu’elle propose.

En quoi consiste la responsabilité civile professionnelle ?

La responsabilité civile professionnelle est un contrat d’assurance qui offre certaines garanties aux entreprises. Son but est de protéger votre entreprise en prévention aux dommages qu’elle pourrait faire subir. En effet, connue aussi sous l’appellation RC Pro, elle vous offre une marge d’indemnisation conséquente pour vos situations d’impasses.

Quand vous créez une entreprise, vous êtes responsable des dommages occasionnés par votre société. Étant ainsi sous le régime d’une société privée, les dégâts matériels ou corporels de votre activité sont sous votre responsabilité personnelle. Il en est de même pour les pertes financières importantes.

Ainsi, pour les questions d’indemnisations issues d’une poursuite par un tiers, votre patrimoine financier peut être saisi. Cela pourrait entraîner également la saisie de vos biens personnels. L’adhésion à une cotisation assurance en responsabilité civile professionnelle est un moyen de fidélisation de votre clientèle et une preuve de crédibilité.

Cependant, il est capital de connaître les garanties que couvre le RC Pro pour les entrepreneurs indépendants.

Quelles protections vous offrent cette assurance ?

L’assurance responsabilité civile professionnelle vous couvre vous, et votre société, y compris la clientèle. Vous devez toutefois savoir que cette assurance n’est engagée que lorsque l’incident survenu était involontaire. Cela suppose que l’assurance n’indemnise que lorsqu’il sera question de dommage causé à l’occasion du travail. Elle peut par exemple intervenir dans le cas d’un accident de circulation qui survient pendant que vous vous rendez à une mission de travail.

Par ailleurs, avant d’adhérer à une assurance-vie pour votre entreprise, vérifiez que le contrat contient ces trois grandes garanties :

  • Garantie risque matériel : elle vous couvre sur les dommages causés à un client ou sur votre local ;
  • Garantie risque immatériel : elle couvre les dommages financiers ;
  • Garantie risque corporel : elle couvre les dommages causés à un tiers ou un employé à l’occasion du travail ;

Les contrats d’assurance responsabilité civile professionnelle ne sont pas identiques. Les offres varient en fonction de votre activité entrepreneuriale. Un commerçant n’a pas les mêmes contrats et garanties qu’un développeur web. Il existe également des garanties optionnelles : il s’agit de la protection juridique, de la garantie cyber et bien d’autres.

Ces options de garantie peuvent augmenter le montant des cotisations, mais peuvent être nécessaires pour assurer une couverture complète de votre entreprise. S’il faut tenir compte de votre budget d’une part, il faut, d’autre part, tenir compte du profil de votre société. C’est un élément essentiel pour souscrire à un contrat. Cela vous permet de voir les risques liés à votre business. En outre, pensez à prendre connaissance des limitations sur les garanties. La plus connue est la non-intervention de l’assureur en cas de dommage volontaire.

Responsabilité civile professionnelle : une obligation entrepreneuriale ?

En tant qu’entrepreneur indépendant, il est normal de se demander si la RC Pro est une obligation dans votre domaine. On entend par là qu’elle n’est pas obligatoire pour tous. En France, certains métiers réglementés par des mesures législatives exigent une souscription à la RC Pro. 

Parmi les métiers réglementés, on peut citer : les médecins généralistes, les dentistes, les ostéopathes qui ont leur cabinet ; les pharmaciens ; les avocats et juristes ; les experts-comptables et les banques ; les assurances elles-mêmes et aussi les travailleurs du bâtiment.

Le coût d’une responsabilité civile professionnelle

Le tarif affiché par une assurance en responsabilité professionnelle varie en fonction de plusieurs facteurs déterminants. Les cotisations annuelles peuvent aller jusqu’au millier d’euros.

La profession exercée

Comme dit plus haut, certains métiers ont une obligation à souscrire à la RC Pro : les métiers de la santé, les professions du conseil, les financiers, etc. mais chaque secteur présente un profil différent les uns des autres. Les risques ne sont pas les mêmes. Ainsi, les prix de la cotisation pour chaque type de métier seront déterminés en fonction des risques. Ce processus permet d’équilibrer la balance financière.

Pour illustrer, lorsqu’on prend un médecin, il ne saurait payer les mêmes frais qu’un commerçant ayant une boutique. Les risques que présente chaque métier ne sont pas les mêmes.

Le statut juridique de l’entreprise et sa taille

Pour commencer, sachez que la taille de votre entreprise dépend en majeure partie du nombre de salariés. Cet effectif influence surtout le coût de votre assurance. En effet, plus vous avez d’employés payés, plus il y a des risques à couvrir. Votre assurance en responsabilité civile professionnelle s’accroît.

En plus, de la taille, l’assureur prend en compte votre statut juridique. En termes de statut juridique, il y a les très petites entreprises, les microentreprises, les petites et moyennes entreprises.

Votre chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires est un facteur qui compte pour l’assurance. Il peut être prévisionnel ou réalisé. Il est important parce qu’il arrive que des entreprises dites micro-entreprises fassent des chiffres d’affaires plus importants que les moyennes entreprises. Cela étant, votre assureur n’a pas d’autre choix que d’augmenter le montant de la cotisation.

Les garanties choisies

Lorsque vous voulez signer un contrat d’assurance PC Pro, les clauses du contrat sont discutées par l’assureur et vous ou votre avocat. Dans ce cas, il est possible de déroger à certaines garanties. Malheureusement, ces garanties peuvent influencer le prix de vos cotisations à la baisse ou à la hausse.

Afin de vous prémunir d’éventuelles situations de dédommagements sur vos fonds propres, il peut être opportun de souscrire à une assurance RC Pro. 

Est-il possible de vivre du trading ?

Le terme trading signifie littéralement « commerce » et fait allusion à la négociation des instruments financiers. C’est une activité qui consiste à acheter ou à vendre des titres financiers (action, obligation, indice boursier, etc.) sur les marchés financiers. Elle permet de gagner un revenu conséquent, et vous pouvez même en faire votre principal métier.

Mais cette activité peut aussi vous faire perdre rapidement de l’argent si vous ne disposez pas des connaissances et d’une expérience suffisante. Si vous envisagez de vivre du trading, vous aurez besoin d’une formation en bonne et due forme ainsi que de quelques conseils. Cet article vous permet d’en savoir davantage.

Quel budget pour commencer le trading ?

Vous devez avoir un capital de départ assez conséquent si vous voulez vraiment vivre du trading. Cependant, le montant de cet investissement varie beaucoup d’un trader à un autre. Si vous êtes encore un débutant, vous pouvez vous contenter d’un fond à hauteur de quelques dizaines ou de centaines d’euros. Une telle somme  vous permettra de faire vos premiers pas dans le trading et d’en apprendre davantage sur cette activité, sans pour autant risquer de perdre une grosse somme d’argent en cas d’erreurs.

Si vous avez un niveau intermédiaire, vous pouvez vous permettre de faire un dépôt plus conséquent. Par exemple, si vous êtes déjà un trader professionnel, vous pourrez déposer entre 1000 et 5000 euros. Vous pouvez même aller jusqu’à 10000 euros si vous êtes assez confiant sur vos capacités.

Que faut-il faire pour vivre du trading ?

Le trading est une activité complexe. Le risque de perdre de l’argent est très élevé si vous manquez de connaissance et de pratique dans ce domaine. De plus, la profession de trader nécessite une bonne dose d’intelligence, de stratégie et de patience. Il faut aussi avoir un bon sens des affaires pour réussir dans ce domaine. Si vous souhaitez vraiment vivre du trading, vous devrez vous préparer à travailler dur. Vous devez avoir un plan de trading et suivre les conseils d’experts dans le domaine, afin de réussir votre projet.

Par ailleurs, il existe des stratégies que vous devez connaître pour gagner plus facilement de l’argent grâce à cette activité. Pour connaître et maîtriser ces techniques, vous devez d’abord suivre une formation complète. Vous pouvez également vous faire aider par un professionnel qui saura vous guider dans vos premiers pas.

Les qualités nécessaires pour vivre du trading

Si vous voulez vraiment devenir un trader professionnel, vous devez posséder certaines qualités. Ces dernières permettront de limiter autant que possible les pertes et de maximiser les gains.

Maîtriser le marché

Pour percer dans le domaine du trading, il est essentiel d’avoir une bonne connaissance du marché. Cela signifie que vous devez savoir ce qui se passe et de vous tenir au courant de toutes les actualités concernant le marché financier. 

Pour ce faire, vous pouvez consulter régulièrement les journaux financiers, suivre les cours des actions sur le marché boursier et lire les informations concernant les entreprises.

Avoir une bonne maîtrise du marché financier vous permet d’avoir une vue d’ensemble de tous les événements qui se produisent dans le monde de la bourse. Cela vous permet de prendre des décisions éclairées et de réagir rapidement en cas de changement.

Maîtriser l’analyse technique et l’analyse fondamentale

L’analyse technique est un outil d’aide à la décision qui permet de prédire les mouvements des prix futurs. Il s’agit d’une méthode de trading basée sur l’étude des graphiques boursiers.

L’analyse fondamentale quant à elle, consiste en une méthode permettant d’évaluer la valeur intrinsèque d’une entreprise en analysant son historique et ses données financières.

Pour réussir en tant que trader, il est important de comprendre l’importance de chacune des deux méthodes pour faire un meilleur choix et prendre la meilleure décision en matière de trading.

Maîtriser le money management

Le money management est une discipline qui vise à optimiser les performances des traders. Il consiste essentiellement à utiliser les différents types de stratégies de négociation afin d’améliorer la performance du trader.

Les différentes techniques de money management sont les suivantes :

  • Le Stop Loss et le Take Profit : il s’agit d’une technique qui consiste à limiter les pertes en cas de baisse du cours du titre afin de limiter la volatilité.
  • L’Effet de levier : cette stratégie consiste à utiliser un levier financier pour augmenter les gains.
  • L’Indicateur de Tendance : cela implique d’utiliser un indicateur technique afin d’évaluer le cours du titre.
  • L’Indicateur de Position : il s’agit d’utiliser un indicateur technique pour évaluer la position du trader par rapport au cours du titre.
  • Les indicateurs techniques : les indicateurs techniques sont des outils utilisés par les traders dans le but d’évaluer et de prévoir la tendance du marché financier.

Gérer son stress

Dans le domaine du trading, il est important de savoir gérer son stress. En effet, le stress est l’un des principaux facteurs qui peuvent influencer les performances du trader. Gérer son stress permet de mieux gérer sa prise de décision et d’éviter les erreurs de jugement.  Il existe plusieurs techniques pour gérer son stress, notamment :

  • La respiration : la technique de la respiration profonde permet d’améliorer la concentration et de mieux maîtriser le stress.
  • Le yoga : la pratique du yoga permet de se relaxer et de se recentrer sur soi.
  • La méditation : cette technique permet au trader de prendre du recul par rapport à ses décisions.
  • Le sport : le fait de pratiquer régulièrement un sport est très efficace pour gérer son stress. Il permet d’évacuer l’anxiété et de se concentrer.

Capacité à s’adapter au marché

Un bon trader doit savoir s’adapter au marché. Cela implique de prendre de bonnes décisions en fonction des fluctuations du cours. En effet, le trader doit savoir anticiper les variations du marché financier pour pouvoir prendre de meilleures décisions.  Pour cela, il doit être capable de s’adapter à différentes situations en se basant sur des indicateurs précis.

Capacité à trouver un équilibre personnel

Le trader doit être en mesure de trouver un équilibre entre son travail et sa vie privée. D’un côté, il doit avoir une bonne organisation personnelle afin de pouvoir se focaliser sur son travail. D’un autre, ce professionnel doit éviter d’être constamment sous pression et doit avoir une vie saine. Il ne doit pas se surmener au travail pour éviter de tomber dans la dépression. 

Quels équipements pour faire du trading ?

Pour faire du trading, vous devez investir dans un compte de trading en ligne et s’inscrire sur une plateforme de trading en ligne (bux, trade republic, admirals,etc.). C’est la première chose à faire avant même de commencer vos trades. Ensuite, il faudra vous équiper pour pouvoir réaliser des transactions en temps réel. Pour ce faire, vous devrez également investir dans certains matériels :

  • des logiciels performants ;
  • un bureau et chaise confortable ;
  • un ordinateur performant et plusieurs écrans ;
  • une connexion internet haut débit. 

Des logiciels performants

Il existe de nombreuses plateformes de trading en ligne qui proposent des logiciels performants et efficaces à leurs utilisateurs. Ces logiciels permettent de réaliser des transactions sur les actions, sur le forex, sur les matières premières ou sur les cryptomonnaies. Il faut noter qu’il existe des logiciels pour tous les types d’activités d’un trader.

Un bureau et une chaise confortable

Vous devez absolument disposer d’un bureau confortable pour pouvoir travailler dans les meilleures conditions, et ce, pendant un long moment.   En ce sens, vous devez privilégier des meubles avec des matériaux robustes et résistants. Il faut également investir dans une chaise confortable qui supporte votre dos, votre cou et  vos épaules. Cela permet de prévenir certains inconforts et favorise une meilleure santé.

Un ordinateur performant et plusieurs écrans

Un ordinateur performant et plusieurs écrans sont indispensables pour réaliser des transactions en temps réel. Vous devez disposer d’au moins deux écrans (un écran pour les graphiques, un autre pour les indicateurs de volatilité). Il est aussi important d’avoir plusieurs ordinateurs pour pouvoir réaliser une analyse complète des marchés.

Une connexion internet performante

Une connexion internet performante est nécessaire pour  pouvoir effectuer vos opérations de trading en toute sérénité. Pour cela, vous devez privilégier des connexions qui permettent de réaliser des transactions à haut débit. Vous avez le choix entre les câbles, les satellites et les fibres optiques.

Comment se faire financer son matériel informatique en entreprise ?

Pour financer l’acquisition ou la location de son matériel informatique, de nombreuses entreprises optent pour des solutions financières externes. En effet, cette alternative permet à la société de maintenir sa stabilité financière tout en ayant la possibilité de se procurer les matériels informatiques nécessaires à leur activité. 

Mais quelle solution de financement pour l’achat ou la location de matériel informatique choisir ? Dans cet article, on vous fournit quelques éléments de réponse.

Acheter du matériel informatique grâce à un prêt bancaire professionnel 

Pour financer l’achat d’un nouveau matériel informatique (appareil numérique, ordinateur, etc.) , vous pouvez souscrire un prêt bancaire professionnel. Il s’agit d’un crédit qui est exclusivement réservé aux personnes morales ou aux personnes physiques exerçant une activité professionnelle indépendante. 

A qui s’adresser pour bénéficier de ce prêt ?

Vous pouvez contacter votre banquier habituel, qui étudiera votre projet et vous proposera ensuite la solution de financement la plus adaptée. Pour financer l’achat d’un nouveau matériel informatique, de nombreuses banques proposent des conditions très intéressantes. Toutefois, il est conseillé de comparer les offres avant de prendre une décision finale 

Opter pour un crédit bancaire professionnel ?

Le principal avantage de ce type de prêt est qu’il vous permet de financer votre projet dans son intégralité. De plus, les prêts bancaires aux entreprises sont souvent accompagnés de conditions de remboursement avantageuses. Toutefois, il faut noter que le taux d’intérêt de ce type de prêt est souvent plus élevé que celui des autres solutions.

Comment débloquer cet emprunt ?

Pour bénéficier de ce prêt, vous devez d’abord envoyer un dossier détaillé à votre banquier. Ce dossier doit contenir plusieurs éléments, dont :

  • le business plan ;
  • les états financiers de l’entreprise pour les trois dernières années ;
  • une description du projet à financer ;
  • une estimation du montant du prêt.

Après avoir étudié votre dossier, la banque vous contactera pour discuter des conditions dans lesquelles le prêt peut être accordé. Si ces conditions sont remplies, le prêt sera accordé et vous pourrez financer votre projet.

Qu’en est-il du coût ?

Le taux d’intérêt d’un prêt bancaire aux entreprises est souvent plus élevé que celui des autres types de prêts. En outre, ce type de prêt implique également divers frais, tels que des frais de préparation de dossier ou des frais de garantie, ce qui peut contribuer à un coût élevé.

Un contrat de leasing pour un parc informatique

Le leasing n’est pas seulement une question de financement, c’est aussi une question d’optimisation et de fluidité dans la gestion de votre flotte. En optant pour une solution de leasing informatique, vous vous libérez de toutes les contraintes liées à l’achat et à la maintenance de votre matériel.

A qui s’adresser et comment choisir son contrat ?

Vous pouvez soit : passer par une société de leasing experte dans le secteur informatique ou une société de leasing partenaire d’un revendeur de matériel qui vous conseillera dans votre choix.

Les principaux critères pour choisir votre leasing informatique sont :

  • le type d’activité de votre entreprise et vos besoins en matière de matériel informatique ;
  • la durée du contrat de location (24 à 60 mois) ;
  • le montant des mensualités ;
  • le coût total du leasing.

Les différents type de contrat de leasing informatique ?

  • Le contrat de location simple :

Avec ce type de contrat, le bailleur supporte les risques et les coûts liés à l’utilisation de l’équipement. À la fin du contrat, vous pouvez rendre l’équipement au bailleur ou l’acheter à une valeur résiduelle généralement fixée à l’avance.

  • Le crédit-bail :

Vous devenez propriétaire de l’équipement à la fin du contrat. Les mensualités sont plus élevées que pour un leasing opérationnel mais vous pouvez les déduire intégralement de vos bénéfices imposables. En outre, vous bénéficiez de tous les avantages fiscaux liés à la propriété.

  • Location avec option d’achat :

Ce type de contrat combine les caractéristiques des contrats de location simple et de location financière. Vous avez la possibilité d’acheter l’équipement à la fin du contrat, à un prix généralement inférieur à sa valeur marchande. 

Pourquoi ne pas financer l’achat du matériel par les fonds propres ?

Vous pouvez financer l’achat de votre équipement avec le fonds propre de l’entreprise ou avec des fonds de tiers. Toutefois, il convient de noter que ce type de financement a souvent un impact négatif sur la trésorerie de l’entreprise et peut entraîner des difficultés financières en cas de dépenses imprévues. En outre, ce type de financement ne vous permet pas de bénéficier des avantages fiscaux liés au leasing.

Quelle solution financière choisir ?

La meilleure solution pour financer votre matériel informatique dépendra évidemment de vos besoins et des spécificités de votre entreprise. Pour vous aider à faire le bon choix, n’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel qui saura vous guider en fonction de votre situation.

Portage salarial : pourquoi se mettre en portage salarial ?

Employeur ou employé. Auto Entrepreneur ou salarié. La représentation d’une relation contractuelle dans le monde du travail repose souvent sur un binôme entre un client et un professionnel. Encore peu connu en France, le portage salarial intègre un troisième parti à la relation commerciale. Ce régime offre un statut avantageux à qui veut se lancer dans la création d’une activité professionnelle. Voici pourquoi se lancer dans le portage salarial.

Portage salarial : qu’est-ce que c’est ?

Le portage salarial repose sur deux contrats :

  • un contrat de travail qui lie le prestataire salarié à l’entreprise de portage salarial ;
  • un contrat commercial qui lie le client à l’entreprise de portage salarial.

Il y a donc trois acteurs dans la relation contractuelle du portage salarial. Celle-ci peut être à durée déterminée, avec un contrat en CDD, ou à durée indéterminée, avec un contrat en CDI. 

Créé dans les années 80, le portage salarial permet de stabiliser les travailleurs indépendants et de répondre aux difficultés des primo créateurs d’entreprise. 

Une société de portage prête son numéro de Siret, évitant ainsi le besoin de souscrire soi-même à une immatriculation. Elle prend en charge le contrat commercial avec le client et vous. En échange de son accompagnement, elle perçoit des frais de gestion basés sur le chiffre d’affaires HT de votre activité.

Quels sont les avantages du portage salarial ?

Comme le nom de ce régime l’indique, le salarié est « porté » par une entreprise, avec tout ce que cela implique. Il a donc, techniquement, un statut de salarié. L’entreprise salariale endosse une responsabilité juridique et administrative qui soulage particulièrement les travailleurs indépendants. C’est l’une des principales raisons qui les détourne du statut de micro-entrepreneur au profit du statut de salarié « porté ».

Les avantages du statut de salarié pour le « porté »

Grâce au portage salarial, vous pouvez vous lancer dans votre activité professionnelle en bénéficiant de garanties non négligeables auxquelles les autoentrepreneurs n’ont pas droit. Il s’agit principalement des avantages liés à la sécurité sociale. Vous êtes rattaché au régime général de la Sécurité sociale. Cela concerne aussi la mutuelle d’entreprise, l’assurance chômage et les autres cotisations. Là où un autoentrepreneur se retrouve dans une situation précaire et une situation temporaire risquée, surtout en début d’activité, le salarié porté par l’entreprise est encadré.

Simplification et gain de temps grâce au portage salarial

Le portage salarial vous évite un grand nombre de démarches administratives liées à la création d’une microentreprise. Les tâches administratives représentent souvent un temps considérable, surtout au début de l’activité. Elles ont parfois même raison de la motivation de l’autoentrepreneur. Sans compter les risques d’erreurs face à la complexité des nombreuses opérations à effectuer lorsque l’on essaie de les réaliser seuls pour économiser. C’est l’entreprise de portage salarial qui prend en charge toutes ces formalités et gère votre comptabilité.

Le portage salarial assure encadrement et soutien

Votre projet d’entreprise doit être validé par la société. En effet, elle opère un tri afin de s’assurer du sérieux de votre projet. Quelle meilleure façon de s’assurer de la solidité de son projet professionnel que de recevoir l’aval d’une entreprise déjà installée ? 

En contrepartie de son expertise, l’entreprise de portage salarial a un droit de regard sur la gestion de votre activité. 

Suivant les entreprises, vous bénéficiez d’un coaching, ainsi que d’une mise en réseau auprès d’autres travailleurs indépendants. Certaines entreprises de portage salarial donnent également accès à des espaces de coworking, des salles de réunion avec du matériel à disposition, ou encore un service de reprographie. Autant d’éléments qui engendrent beaucoup de frais lors de la création et la gestion d’une entreprise classique.

C’est le moyen idéal de lancer une activité. Non seulement les démarches sont simplifiées, mais vous bénéficiez aussi de l’expertise de professionnels.

Portage salarial : comment faire ?

Assurez-vous du sérieux de l’entreprise de portage salarial

Comment choisir une société de portage salarial ? Vous trouverez une grande variété d’offres sur Internet, il vous faudra faire le tri. Ne vous laissez pas uniquement influencer par celle qui propose les frais de gestion les plus bas. Comme pour tout commerce, des prix cassés doivent vous mettre la puce à l’oreille.

Certaines entreprises de portage salarial sont subventionnées par la région, pour vous garantir le sérieux et la solvabilité de l’entreprise. De plus, fuyez toute entreprise qui prétend pouvoir vous fournir du travail et des clients directement. Si elle peut vous aider à trouver un réseau, elle ne doit pas se substituer à votre activité de recherche et de contact de clientèle.

De plus, les métiers d’aide à la personne ne sont pas ouverts au portage salarial. N’hésitez pas à vérifier que ce critère est bien pris en compte par l’entreprise que vous considérez.

Le portage salarial : l’activité exclusive de l’entreprise de portage

Ne choisissez qu’une entreprise qui affiche le portage salarial comme seule activité. En effet, une entreprise qui propose le portage salarial a pour obligation d’en faire son activité exclusive. C’est à cette seule condition qu’elle peut établir et valider des contrats de travail en portage salarial.

un jeune homme fait signer un contrat assurance entreprise à une femme

Ce que vous devez savoir avant de prendre une assurance entreprise

Une assurance entreprise encore appelée assurance professionnelle peut constituer une couverture sociale pour votre activité. C’est l’assurance vie de votre activité. Aucunement obligatoire, elle reste indispensable pour votre entreprise si elle ne fait pas partie de professions réglementées. Cet article vous propose une explication de l’assurance entreprise; les différents types d’assurances auxquelles vous pouvez souscrire et des astuces pour bien choisir votre assurance.

Qu’est ce qu’une assurance entreprise ?

Une assurance entreprise vous permet de couvrir votre activité. En effet, lorsque vous créez votre propre entreprise votre responsabilité civile privée est engagée. Gérer une entreprise peut s’avérer plus difficile qu’on l’aurait pensé  car vous pouvez être exposé à plusieurs dangers. Pour vous prémunir de ces situations désastreuses, il est nécessaire de souscrire à une assurance entreprise aussi connue sous le nom d’assurance professionnelle.

Une assurance professionnelle est un ensemble d’assurances à laquelle peut adhérer votre entreprise pour couvrir votre activité. Moyennant une cotisation mensuelle, l’assureur se charge de vous indemniser lorsqu’un sinistre survient. Le montant des cotisations dépend de plusieurs facteurs prévus par les clauses de votre contrat d’entreprise.

Les différents types d’assurances entreprise

Il existe une kyrielle d’assurance entreprise auxquelles vous pouvez souscrire.

La responsabilité civile professionnelle

La responsabilité civile professionnelle est une assurance professionnelle qui vous couvre en cas de dégâts ou de préjudices causés à un tiers par la faute de votre activité. En effet, la responsabilité professionnelle ou RC pro vous permet de vous prémunir des dommages corporels, matériels ou immatériels qui peuvent survenir par la faute d’un employé ou par votre à l’occasion du travail.

La responsabilité civile professionnelle peut être inclue dans un contrat d’assurance multirisque professionnelle ou peut être souscrit séparément. Elle est une obligation pour certaines professions dites les métiers réglementés. Comme métiers réglementés on a:

  • Les professionnels de la santé: il s’agit des médecins des pharmaciens des ostéopathes des dentistes, des infirmiers, des sages-femmes qui sont exposé au risque d’erreur médicale
  • Les professionnels du Droit: les avocats, les huissiers de justice, les notaires, qui pourraient manquer à leur devoir envers un client
  • Les professionnelles du bâtiment: en raison de leur proximité des engins lourds
  • Les professionnelles de la finance: les experts-comptables, les assurances, les banquiers et autres.

Souscrire à une assurance pour votre entreprise peut vous épargner de nombreux problèmes même si votre activité ne figure pas dans celle ayant obligation d’adhésion. Si vous êtes commerçant, vous pouvez ajouter à votre contrat une clause de responsabilité civile après livraison. Elle protège la livraison de vos produits ou vous couvre des dommages causés par votre prestation de service.

Il est opportun de savoir que le prix des cotisations du RC Pro varie en fonction de plusieurs facteurs:

  • La taille de votre entreprise défini par votre activité et le nombre d’employés; le statut juridique de votre entreprise: petite entreprise; micro-entreprise ou moyenne entreprise etc;
  • Votre secteur d’activité: commerçant; artisan; architecte; etc;
  • Le chiffre d’affaires: il peut arriver qu’une petite entreprise de par son statut fasse un chiffre d’affaires plus grand qu’une macro-entreprise.

Vous avez également la possibilité de souscrire à une autre assurance entreprise.

Assurance multirisque professionnelle

Le contrat d’assurance multirisque professionnelle est une assurance qui vous offre une étendue de garanties pour vos biens et pour votre entreprise. Pour les professions dites libérales, c’est un contrat idéal et pratique. Elle est tout de même indispensable si vous occupez des locaux pour votre activité. C’est elle qui couvre les bâtiments ainsi que le matériel disponible.

En cas de perte de votre marchandise ou de vos biens l’assurance multirisque vous indemnise à hauteur de la valeur du bien. Sa particularité est que la responsabilité civile professionnelle est incluse dans le contrat. Aussi elle propose plusieurs garanties:

  • une garantie incendie
  • une garantie vol
  • une garantie contre les dégâts des eaux
  • une garantie bris de glace.

En dehors de l’assurance multirisque professionnelle, vous pouvez souscrire à une assurance entreprise pour vos biens.

Assurance dommage aux biens

C’est un contrat d’assurance entreprise qui protège le patrimoine mobilier de votre entreprise pour vous prémunir de tout fait dommageables pouvant être causés. Cette assurance couvre donc vos marchandises, vos outils de travail, les bâtiments et les objets garanties dans le contrat. La particularité de cette assurance est qu’elle peut assurer non seulement les dommages sur vos biens mais également couvrir en contrepartie financière un arrêt de votre activité et d’autres frais.

En règle générale, cette assurance vous paie une indemnisation dans des cas bien définis. Il s’agit des cas d’incendie, des cas de perte de vos marchandises, des catastrophes naturelles, des dommages électriques, des risques de cybercriminalité et d’autres faits. Si elle n’est pas obligatoire, elle peut s’avérer salutaire pour votre activité tant que vous y souscrivez. Notez qu’elle peut aussi inclure une clause de responsabilité civile professionnelle.

Comment choisir votre assurance entreprise?

Choisir votre assurance professionnelle pour votre activité est simple. La première étape consiste à définir le profil de votre entreprise. Pour y arriver, il suffit d’évaluer votre activité en termes de risques présentés et leur estimation financière si un des risques survient. Ensuite vous pouvez demander des devis personnalisés à différentes agences d’assurance pour les comparer à l’aide d’un comparateur.

L’étape suivante consiste à lire les fiches d’informations afin de prendre connaissance des garanties, des délais d’indemnisation et du plafond de la franchise. Toutes ces informations doivent correspondre au profil d’entreprise que vous avez défini.

Quel est le meilleur placement financier à court terme ?

Si vous avez un capital et que vous voulez le fructifier assez rapidement, vous pouvez faire un investissement en banque, en bourse, dans l’immobilier ou en assurance. Aussi, un placement financier est une bonne idée. Certes il existe de nombreux types de placements financiers mais ceux destinés au court terme sont peu nombreux. Ce type de placement peut se révéler risqué. Néanmoins, nous avons répertorié pour vous des placements présentant le moins de risques et vous permettant d’avoir des intérêts sans attendre toute votre vie.

Livrets boostés

Un livret boosté ou encore super livret vous permet de générer un taux de bénéfice annuel allant de 0,6% à 2% de votre capital. La rémunération se fait seulement sur les quelques mois qui suivent l’ouverture de votre livret bancaire fiscalisé.

Au terme de cette période, le livret vous offre les mêmes taux que les livrets ordinaires sur votre placement. Avec ce système, plus vous investissez de l’argent, plus votre rendement sera élevé sans attendre toute une vie.

Livrets réglementés

Les livrets réglementés peuvent aussi être un bon moyen pour fructifier votre capital. Leur fonctionnement et leurs caractéristiques, taux d’intérêt, plafond, et plancher sont fixés par l’Etat. Mais ils ne sont sous la réglementation d’aucune fiscalité.

Si vous voulez faire un placement sur le court terme, vous avez la possibilité de prendre un livret A, un LLDS ou un LEP qui sont des livrets réglementés. Il est conseillé de ne pas prendre plusieurs livrets. Le Livret Epargne Populaire donne le rendement.

CAT

Les CAT sont les Comptes à Terme qui sont des placements à capital garanti. Ils donnent l’assurance d’un taux d’intérêt allant de 0,6 à 1%. Pouvant s’échelonner sur une période allant jusqu’à 3 ans, les comptes à terme vous permettent de rentabiliser votre argent avec quasiment aucun risque.

Normalement, votre investissement est bloqué mais il est possible de faire un retrait d’argent avant l’échéance sous certaines conditions. Avec ce système, vous pourrez vous faire pas mal d’euros à court terme.

Crowdfunding immobilier

Si un peu de risque et plus de rémunération vous attire, tournez vous vers le crowdfunding immobilier. Ici, vous serez le financeur ou l’un des financeurs de promoteurs ou de marchands de biens immobiliers. Vous pouvez trouver un porteur de projet pour le placement de votre investissement grâce à une plateforme de financement participatif.

Il faudra savoir à quoi va servir votre investissement, la durée de votre placement ainsi que votre taux de rendement. Généralement, les placements en crowdfunding durent entre 1 et 3 ans.

Fonds euros

Le fonds euros est un investissement à capital garantie qui se fait sur le court terme auquel vous pouvez avoir accès grâce à l’assurance vie. Avec ce système, il est possible d’avoir un intérêt allant de 1 à 2% par année. Il est beaucoup plus rentable que le système d’épargne ou de livret.

De plus, il est possible de faire des retraits au cours de votre placement contrairement à ce qui est pensé de l’assurance vie. L’avis des financiers place le fonds euro court terme comme le meilleur moyen de fructifier votre argent sans risque.

Avis de rédaction

Les placements financiers à court terme sont de bons moyens pour augmenter votre patrimoine financier de façon passive. En effet, vous n’avez pas besoin de travailler personnellement pour obtenir un rendement. Vous pourrez choisir le fonds euros court terme accessible via l’assurance vie qui vous donnera un bon taux d’intérêt sans risque.

Nous avons répertorié pour vous les meilleurs placements financiers à court terme. Il s’agit notamment des livrets boostés et réglementés, des Comptes bancaires à Terme, du crowdfunding immobilier et du fonds euros court terme. Ces placements financiers vous permettent d’obtenir un bon rendement sur votre investissement.

De ces placements, les avis désignent le fonds euros court terme comme le meilleur. De plus, le fonds euros court terme peut être accessible depuis l’assurance vie.

Les avantages et les inconvénients des différents placements financiers

Un placement financier est un investissement passif. Le principe est de placer son argent dans un organisme financier et d’attendre que ce capital soit fructifié. Les placements financiers sont de différentes natures. Chaque type de placement financier présente des risques mais aussi de possibles rendements. Nous vous exposons les avantages et les limites de quelques placements financiers. 

Le livret bancaire

Le livret bancaire est tout simplement un compte épargne. Un  livret n’est donc obtenu qu’auprès d’une banque. Le livret propose de nombreux avantages.

D’abord, le livret est un investissement quasiment sans risque. Lorsque vous placez votre capital dans un compte épargne, ce capital est entièrement récupérable à tout moment. Le rendement de votre capital dépend des taux  d’intérêts proposés par la banque.

L’un des plus grands inconvénients est la faiblesse des taux d’intérêts. Il tourne autour de 1 %. Pire, ce taux peut changer n’importe quand.

Une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI)

Une SCPI est une entreprise qui fait des investissements pour acquérir un ensemble d’immobiliers de location. Si vous le souhaitez, vous pouvez investir dans des parts de SCPI. L’un des avantages d’une SCPI est que vous pouvez investir dans l’immobilier avec peu d’argent.

Avec moins de 200 euros, vous pouvez déjà avoir des parts de SCPI. Avec une SCPI, vous ne possédez aucun bien immobilier physique mais plutôt des titres immobiliers de l’entreprise. De plus, c’est l’entreprise qui s’occupe des investissements. Les investisseurs ne font que injecter de l’argent.

Ce placement comporte tout de même des risques. Le plus grand risque est la perte de votre capital. En cas de mauvaise gestion des capitaux ou en cas de faillite, la société ne dédommage pas. Un autre inconvénient est que le rendement de ce placement n’est profitable que sur une longue durée.

Les marchés de la bourse

Les investisseurs avertis peuvent diversifier les produits qu’ils veulent dans les marchés boursiers. Les actions et les obligations sont des produits intéressants dans les marchés de la bourse. Si vous êtes intéressés par les marchés boursiers, faire un placement dans les actions est un bon investissement.

Le plus grand avantage des actions est que leur rendement est à un fort taux de rémunération sur une très longue durée. Mais le plus grand risque ici est la volatilité des marchés de la bourse. Du jour au lendemain, vos actions peuvent perdre leurs valeurs et vous perdrez  tous vos euros. 

L’assurance-vie

L’assurance est certainement l’un des placements financiers les plus répandus au monde. Les avantages offerts par les compagnies d’assurance dépendent du type de contrat signé par l’assuré.

Le contrat d’assurance-vie permet à l’assuré de se créer un capital en  versant de l’argent librement sur un compte. L’assurance vie a plusieurs avantages. En cas de décès de l’assuré, le contrat prévoit qu’un bénéficiaire hérite de tout le capital versé.

Si aucun bénéficiaire n’a été choisi, la famille proche reçoit la rémunération du compte. Mais en absence de décès, le signataire du contrat est le bénéficiaire de ses avoirs en guise de fonds de retraites.

L’assurance-vie présente certains inconvénients dont les frais de gestion. Les frais de gestion concernent les montants déboursés pour l’ouverture et l’arbitrage du contrat. Ces frais de gestion varient d’une compagnie à l’autre mais sont loin d’être nuls. 

Avis de rédaction

Les placements financiers ont de quoi faire perdre la tête vu leur nombre et leurs natures différentes. En fonction du temps et des risques que vous prenez, vous obtiendrez des rendements de vos placements. Les amateurs de risque peuvent investir dans les actions. Les plus prudents devaient se contenter de l’assurance-vie ou des livrets bancaires.

Le but premier des investisseurs dans les placements financiers est d’obtenir un retour sur investissement. Si vous comptez faire partie des investisseurs en placements financiers, c’est possible. Mais, il vous faut connaître les avantages et les inconvénients de chaque placement avant d’investir vos euros.

Fiscalité : comment optimiser ses impôts sur le revenu ?

La fiscalité en France, se manifeste par les impositions sur divers éléments comme le revenu, l’immobilier. L’impôt sur le revenu en particulier, est jugé assez élevé. Raison pour laquelle, bon nombre de français sont à la recherche d’alternatives pour optimiser leur impôt sur le revenu. Vous trouverez ci-après des alternatives intéressantes pour optimiser cet impôt.

Opter pour le plan d’épargne pour une réduction d’impôts

Aspect important de la défiscalisation, un plan d’épargne en action est une bonne alternative pour une réduction d’impôts sur le revenu. Ce plan d’épargne est un investissement en bourse qui vous donne une exonération sur les bénéfices touchés. Cette réduction dure cinq années.

Avec le plan d’épargne, vos revenus sont en placement. Donc l’impôt sur le revenu ne vous est pas imposable sur cet investissement. C’est une technique de défiscalisation qui vous fait bénéficier d’une réduction d’impôts. Mais vous permet d’augmenter vos revenus. En faisant cet investissement, vous n’êtes pas obligé d’épargner à chaque fois.

Investir dans l’assurance vie

Souscrire à une assurance vie est un investissement attractif pour une réduction de l’impôt sur le revenu. Autre technique de défiscalisation, l’assurance vie bénéficie d’une réduction sur le montant de l’impôt sur le revenu après huit années. Pendant tout le temps qu’elle est valable, les revenus de l’assurance bénéficient d’une réduction des impôts.

Il faut préciser que cet investissement est imposable durant les 8 premières années. Avec une assurance, la réduction d’ impôts peut aller jusqu’à un montant de 9000 euros pour un couple. La défiscalisation avec une assurance vous permet de bien investir vos revenus et de bénéficier d’une réduction sur l’impôt.

Réaliser des travaux dans l’immobilier 

Cette technique pour bénéficier d’une réduction sur le montant de l’impôt sur le revenu n’est pas commune. En effet, il faut disposer d’un bien immobilier pour effectuer cette défiscalisation.

Lorsque vous faites des travaux sur un bien immobilier vous appartenant, une réduction du montant des impôts sur le revenu peut vous être accordée.

Cette réduction de montant tient compte du type de travaux réalisés. Les travaux qui doivent affecter l’environnement du bien immobilier et entraîner plus de consommation d’énergie. Dans ce cas, la défiscalisation est légitime. Vous constaterez ainsi une réduction sur le montant des impôts sur vos revenus. 

Faire un investissement dans la location de l’immobilier

Si vous possédez un bien immobilier, pensez à le mettre en location pour profiter de la défiscalisation. La location nue est un investissement qui vous permet d’avoir une réduction sur le montant de vos impôts sur les revenus. Une réduction sur le montant allant jusqu’au tiers est possible, sur un revenu de 15 000 euros.

Cette défiscalisation est automatique à partir du moment où vous déclarez le montant de vos revenus. Le bien immobilier peut vous rapporter des revenus conséquents et vous permet également de profiter d’une réduction du montant des impôts. Tout ce qui est fiscal est mis en place par une loi donc est obligatoire 

Bénéficier d’une réduction d’impôt avec la loi Pinel 

La loi Pinel est un investissement dans de l’immobilier à but locatif. Cette loi garantit une réduction du montant de l’impôt sur le revenu, en échange de cet investissement dans l’immobilier. Avec la loi Pinel, vous gagnez un bénéfice fiscal et agrandissez votre patrimoine. La défiscalisation avec la loi Pinel varie de 12 à 20%. Ce taux étant converti en euros pour avoir le montant de l’impôt.

Pour toucher le bénéfice fiscal de cette loi, vous devrez faire un investissement et acquérir un nouveau bien immobilier. Et le louer sur une durée minimale de six années. Vous pouvez investir au maximum 300 000 euros dans cette activité. Le projet Pinel sera réformé après 2022, pour moins de bénéfices fiscaux.

Avis de rédaction

Pour optimiser votre impôt sur le revenu, vous pouvez passer par différents procédés. Qu’il s’agisse de l’immobilier ou de l’assurance, ces techniques vous aideront à bénéficier d’une imposition moins pesante. Il faut garder à l’esprit que ces techniques ne vous aident pas à complètement baisser l’impôt. Toutefois, vous bénéficiez d’une réduction correcte pour vous soulager. 

bourse graphique ordinateur

2021 : est-ce le bon moment pour commencer à investir en bourse ?

L’investissement boursier n’est encore que peu utilisé par les Français. Pourtant, investir en bourse peut présenter, à moyen ou long terme, des performances financières inatteignables par les autres classes d’actifs. Bien souvent, ce sont le manque de connaissance du marché financier et la peur de perdre de l’argent qui freinent les individus à investir en bourse. Lire la suite

Broker en ligne

Spread trading : les critères essentiels pour bien choisir son courtier en 2021

Les fluctuations sur les marchés boursiers évoluent à vitesse grand V. Les transactions sur les plateformes de trading en ligne battent leur plein depuis quelque temps, et plus précisément en spread trading. Si l’année 2021 semble particulièrement charnière pour les finances des particuliers, comment bien choisir son courtier ? Alors, qu’est-ce que le spread trading et comment ça fonctionne ? Lire la suite

Un homme sur un ordinateur

Investir en bourse via un courtier en ligne : quels avantages ?

Si vous avez envie d’investir en bourse et de réaliser des gains, vous pouvez vous rapprocher d’un courtier en ligne pour qu’il vous guide dans vos investissements. Ce professionnel du monde financier a l’habitude d’accompagner les investisseurs. Il sert d’intermédiaire entre vous et les marchés financiers. Dans la suite de cet article, nous allons vous présenter tous les avantages d’un courtier en ligne pour investir en bourse. Lire la suite

Comment débuter quand on souhaite investir en bourse

Nos conseils pour débuter en bourse

Les français ont la réputation d’être des épargnants prudents et frileux. L’assurance vie plaît toujours plus que la bourse. Pourtant malgré la volatilité, la bourse peut être un placement lucratif. Encore faut-il débuter correctement et suivre certaines étapes clé pour l’apprentissage. Alors comment débuter en bourse ? Lire la suite

Comment marche la bourse ?

Comment marche la bourse ?

Investir en Bourse est de plus en plus courant actuellement. Seulement, bien que cette méthode soit réputée, de nombreuses personnes ignorent de quoi il retourne. En fait, d’une manière simple, la Bourse est faite pour permettre à chaque entreprise de financer leurs projets de développement. En effet, face à un projet, une entreprise a deux solutions : souscrire un crédit à la banque ou aller en lever sur le marché en émettant des actions. Cette dernière est généralement la plus choisie en raison de tous les avantages que cela présente. Et quand elle choisit cette option, elle doit rencontrer des investisseurs, des professionnels et des particuliers pour vendre leur projet ou en d’autres mots, convaincre les futurs actionnaires de l’aider dans son projet de développement. Lire la suite

Comment devenir courtier en bourse ?

Un courtier en bourse est celui qui fait des placements financiers, dans le principal but de tirer un maximum de profits. Certes, aujourd’hui, le métier est peu connu, mais il reste tout de même accessible. Mais comment réussir dans ce domaine ? Justement, c’est ce que nous allons découvrir dans cet article. Lire la suite